RSS

Archives Mensuelles: avril 2011

Pourquoi je n’aurais jamais d’iPad/iPhone …

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas du tout anti Apple ; un de mes arguments pro-Apple favoris  est que depuis que ma chère et tendre a fait l’acquisition d’un Mac Book (merci Alexis pour la suggestion) , les soirées à la maison sont beaucoup plus paisibles. Autrefois, après une longue journée à tenter d’expliquer à mes  étudiants pourquoi la manipulation d’un ordinateur est une affaire de rigueur et de logique,  je redoutais le retour à la maison pour être assailli de questions du genre « et pourquoi j’ai pas pu envoyer à ma soeur les photos du bébé, et pourquoi Skype il m’ a envoyé un message d’erreur que je ne me souviens plus … ».  Depuis qu’elle a son Mac Book, je suis plutôt accueilli par ‘tiens regardes ce que j’ai réussi à faire aujourd’hui …’ . Bref c’est un régal pour les débutants qui ne veulent pas se prendre la tête, mais un cauchemar pour les professionnels qui essaient de comprendre comment ça marche.  Que ceux qui ont réussi à utiliser rationnellement le lamentable Finder me jette la première pierre.

Oui mais, la suite logique est de faire l’acquisition d’un smartphone, 100% compatible avec le Mac Book et évidemment on a parlé du iPhone. Alors la j’ai dit non :

  • Je suis un libertaire et la potentielle censure du contenu me hérisse. Je ne suis pas toujours d’accord avec eux mais la saine réaction de Charlie Hebdo qui a refusé de mettre en ligne son contenu dans une appli AppStore me rassure sur la non mercantabilité d’une certaine presse  http://www.bakchich.info/Apple-desespere-Charlie-Hebdo,11741.html ( pas de tous malheureusement !).  Au nom de quoi une société américaine pudibonde déciderait de ce que je peux consulter ?  Si j’ai envie de voir un dessin parlant de bites couilles et autres nichons, je n’accepte pas qu’un machin électronique m’ayant coûté un bras me le refuse.
  • Je suis un programmeur et l’obligation d’utiliser exclusivement le langage maison Objective-C (totalement indigeste au fait) est pour moi une régression inacceptable http://www.numerama.com/magazine/15480-pourquoi-apple-rend-obligatoire-les-langages-c-c-ou-objective-c-sur-l-iphone.html . J’ai passé ma vie à montrer à mes étudiants que programmer c’était l’art de choisir les outils qui allaient bien, et autant que possible d’essayer de les faire communiquer entre eux, et la on m’explique que pour mon bien, il me faut apprendre un nouveau langage connu uniquement chez Apple et qu’une autorité de censure vérifiera que je n’ai pas   tenté de déroger à la règle en glissant un peu de Java ou de Flash à l’endroit ou c’était évidemment le plus pertinent. Jamais auparavant un constructeur ou même un éditeur de logiciels n’avait imposé à des développeurs le langage dans lequel ils devaient écrire les logiciels destinés à y être exécutés.
  • Je suis un européen et suis prodigieusement choqué par l’inertie ou la complaisance de nos dirigeants devant l’hégémonie mondiale des Microsoft, Google et autres Apple qui tentent de nous imposer un modèle de civilisation inacceptable.

Pour conclure, comme le dit bien mieux que moi Tristan Nitot http://www.linformaticien.com/actualites/id/8426/l-ipad-c-est-vraiment-de-la-merde.aspx

c’est la direction dans laquelle nous nous dirigeons en tant que société, où l’utilisateur est réduit à consommer, où la bidouille et la créativité sont interdites, où un gardien décide de ce qui est bon pour vous et donc ce qu’il daigne vous autoriser à utiliser. Et ça, c’est à peu près l’opposé de la société que je souhaite, en tant que père (et grand-père) , citoyen numérique et du monde, activiste et producteur de contenu numérique.

 
Poster un commentaire

Publié par le lundi 11 avril 2011 dans coups de gueule